Campagne 2018: Nous sommes et nous voulons!

26 mars 2018

Pour tout savoir sur notre campagne!

Calendrier des actions
Revendications
Appuis de la campagne

Retour à la liste des articles

Nous sommes des personnes en situation de handicap et des proches et nous voulons un réinvestissement majeur en santé et services sociaux !

Constatant les importants reculs des dernières années au niveau de l’accès aux services sociaux et de santé publics pour les personnes en situation de handicap et leurs proches, les groupes et personnes impliqué-e-s au Mouvement PHAS (Personnes handicapées pour l’accès aux services), plusieurs autres organismes communautaires du milieu et différent-e-s allié-e-s sont mobilisé-e-s pour participer à la campagne Nous sommes et nous voulons qui se déroulera de mars à juin 2018. Ce besoin de remobilisation est présent depuis longtemps face à un gouvernement provincial qui fait la sourde oreille.

Intitulée Nous somme et nous voulons, la campagne est à l’image de la diversité des personnes en situation de handicap et de leur famille. Une trentaine de revendications sont mises de l’avant concernant les personnes vivant avec une déficience physique, une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme et leur famille.  De plus, chaque groupe pourra teinter la campagne de ses propres réalités qui composent les  besoins collectifs existant pour un meilleur accès et une meilleure qualité des services. Par exemple, Nous sommes des personnes ayant une déficience motrice et nous voulons plus d’heures de soutien à domicile. Ou encore : Nous sommes des parents d’enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme et nous voulons plus de services de stimulation précoce.

L’idée de démarrer une nouvelle campagne de mobilisation s’est imposée comme une nécessité afin de maintenir la pression sur le gouvernement actuel et pour aller chercher des engagements des différents partis politiques en cette année électorale. L’ensemble de la population subit des compressions de services et des réductions de programmes depuis des années. Les personnes en situation de handicap, leurs proches et les groupes qui leur offrent des services et défendent leurs droits ont été particulièrement frappés par ce régime d’austérité.

Malgré de rares réinvestissements, combien y’a-t-il encore de délais d’attente importants et de réductions d’heures en réadaptation, en hébergement, en soutien à domicile, en soutien à la famille ou en socioprofessionnel ? Les personnes et leurs proches sont à bout de souffle et elles sont régulièrement confrontées à un faux choix : se passer de services ou s’en payer au privé.

La campagne vise à obtenir le maximum de visibilité pour les revendications de nos populations, ces dernières n’en bénéficiant pas beaucoup d’ordinaire. Pour ce faire, nous avons mis sur pied une campagne en «cascade». Plusieurs groupes vont organiser des actions diversifiées à tour de rôle devant des lieux symboliques et dans l’espace public : marche, animation théâtrale, vox pop, distribution de matériel d’information, rassemblement, etc.

Les actions auront lieu à chaque semaine ou aux deux semaines et seront animées par un ou deux organismes (groupe de base, regroupement régional et/ou national). Deux actions d’envergure auront lieu au début et à fin de la campagne. Pour lancer la campagne, nous allons nous rassembler le 19 mars au centre-ville de Montréal et aller manifester aux bureaux du Ministère de la santé et des services sociaux.

Nous en profitons pour lancer un appel à la solidarité et nous invitons toutes les personnes qui se sentent interpellées par notre lutte à se joindre aux différentes activités de la campagne.

Nous n’avons rien à perdre, mais tout à gagner !