Bilan des actions de la campagne

17 juin 2018

5 mars: Marche festive à TVA et Radio-Canada

Le 5 mars, Rêvanous et la Gang à Rambrou ont organisé une marche festive. Nous étions une trentaine à revendiquer pour l’accessibilité des hébergements adaptés: diminution des listes d’attentes, plus de formation des intervenant-es, meilleurs pairages… À la porte de Radio-Canada et TVA, nous avons aussi manifesté pour que cessent les coupures dans les programmes socio-professionnels et les activités de jour ! Des participant-es ont pris la parole et crié des slogans pour se faire entendre.

14 mars : Mobilisons par l’art avec Rêvanous et la Gang à Rambrou

Dans le cadre de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle (SQDI) et D’un oeil différent, cette soirée, à l’Écomusée du fier monde, a présenté les revendications de la campagne sous forme de slam, chanson, théâtre, vidéo. Nous étions près de 40 personnes réuni-es. Un texte de Fred Péloquin a été lu pour débuter la soirée.

Vidéo de Paolo Castro-Lopes et son équipe présentée lors de la soirée:
https://www.facebook.com/293221850821513/videos/1300762933400728/

19 mars : Action de lancement de la campagne

Quelle mobilisation ! Avec une participation inspirante de près de 100 personnes, nous avons bravé le froid et manifesté du Square Phillips jusqu’au Ministère de la santé et des services sociaux sur la rue Union. Des parents, des membres, des intervenant-es ont pris la parole pour dénoncer les listes d’attente, les coupures, le  manque d’accès aux services de santé et services sociaux publics. Cette marche a rassemblé des partenaires de longue date de PHAS, mais aussi des groupes citoyens et de nouveaux allié-es qui appuient les revendications.

23 mars : Manif-action d’Ex aequo pour le soutien à domicile !

L’Action d’Ex aequo a donné lieu à une deuxième visite devant Radio-Canada dans le cadre de la campagne. Cette fois-ci, près de 40 personnes étaient rassemblées pour dénoncer l’absurdité des coupures dans les programmes de soutien à domicile! Nommée « S.A.D. Story », cette action a opté pour une illustration humoristique des coupures d’heures dans le soutien à domicile affectant l’hygiène personnelle de la personne, le ménage, la lessive et la préparation des repas. Le ton humoristique dénonçait néanmoins l’urgence de faire cesser les compressions et les coupures de services.

28 mars : Action web virale de Solidarité de parents de personnes handicapées

Pour le financement du programme de Soutien aux familles, pour le répit et le gardiennage, Solidarité de parents de personnes handicapées (SPPH) a lancé une vidéo. Elle a été envoyée largement et a été visionnée près de 50 000 fois et partagée plus de 340 fois. La vidéo dénonce notamment que le Programme  »soutien à la famille » n’a pas été revu dans son ensemble depuis 1991 et que ce sont 100 000 familles qui ont un enfant handicapé au Québec et que beaucoup d’entre elles sentent que leurs besoins ne sont pas répondus.

Si vous ne l’avez pas encore vu, la voici : https://www.facebook.com/spph.net/videos/1779076758822213/UzpfSTI5MzIyMTg1MDgyMTUxMzoxMzAwNjg2MTI2NzQxNzQy/

Nous sommes et nous voulons… Mouvement PHAS

Nous sommes plus de 100 000 familles québecoises ayant un enfant handicapé. AIMEZ ET PARTAGEZ pour interpeller notre gouvernement à augmenter la subvention "Soutien à la famille".Visionner la vidéo, aimez et partagez ! SPPH met en ligne cette vidéo dans le cadre de la campagne "Nous sommes et nous voulons" du Mouvement PHAS.#mouvementphas, #solidarite

Posted by Solidarité de parents de personnes handicapées on Wednesday, March 28, 2018

11 avril: Les services en autisme, ça date du Moyen-Âge!

Une vingtaine de parents et allié-es étaient présent-es devant le Bureau du Premier ministre sur la rue McGill pour l’action d’Autisme Montréal et pour dénoncer les listes d’attente interminables pour recevoir des services. Que ce soit dans l’attente pour de l’hébergement, des services de réadaptation ou de répit, les familles et les personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme sont épuisées d’attendre! Plusieurs parents ont pris la parole pour dénoncer la situation et demander la fin des listes d’attente.

23 avril: Action artistique pour l’accès à un médecin de famille et des cliniques accessibles!

Le 23 avril, Mémo-Qc a fait une action de théâtre revendicatrice sur l’accès à un médecin de famille et l’accessibilité des cliniques médicales devant le bureau de comté de Barrette à Brossard. La pièce de théâtre mettait en scène le long parcours d’une personne à mobilité réduite entre le moment où elle fait sa demande au guichet d’accès et le moment où elle va à son rendez-vous. Comme aucun moyen ne permet d’indiquer que la personne est à mobilité réduite sur les formulaires du guichet d’accès, l’attente pour avoir accès à un-e médecin de famille se prolonge si la clinique où se trouve le médecin n’est pas accessible. Une fois dans la clinique, s’il n’y a pas, par exemple, de lève-personne, l’examen ne peut se faire adéquatement. Les bureaux de comté du ministre étant peu accessibles, l’action a eu une double dénonciation.

2 mai: Signons pour revendiquer
C’est devant les bureaux du ministre Barrette (2021, avenue Union) que Promotion intervention en milieu ouvert (PIMO) invitaient les gens à signer la pétition On sort ensemble: pour un accompagnement à part entière!. Nous étions une quinzaine à revendiquer le droit à l’accompagnement. Sans accompagnement, l’accès aux services est grandement limité! La pétition a été déposée le 31 mai à l’Assemblée nationale avec un total de 3243 noms.

9 mai: Noyé-es par le manque de services: Le Grand naufrage!

Le 9 mai, Parents pour la déficience intellectuelle (PARDI) organisait un grand naufrage à la Place des arts pour dénoncer le manque de services pour les personnes ayant une déficience intellectuelle et leurs familles. Comme le Réseau de la santé et des services sociaux ne répond pas aux besoins des personnes en termes de réadaptation, d’hébergement, de soutien aux familles, ce sont les parents qui sont les bouées de sauvetage de leurs enfants. Des parents ont pris la parole pour dénoncer l’irresponsabilité du gouvernement.

14 mai: Des demandes trop grandes pour le Premier ministre! 

Le 14 mai, le Centre communautaire Radisson était rassemblé devant le bureau du Premier ministre avec une grande pancarte de demandes qui n’entrait pas par la porte du bureau. Les membres ont pris la parole pour demander un réinvestissement majeur dans les programmes et services de santé et services sociaux publics pour les personnes en situation de handicap et ont crié des slogans pour dénoncer la situation. Une trentaine de personnes étaient présentes.

16 mai: Vox pop sur l’accès aux services!

Et le 16 mai, il y a eu le Vox Pop de l’AQIS sur l’accès aux services à Trois-Rivières dans le cadre de l’Université internationale d’été en déficience intellectuelle. Des participant-es de l’Université d’été ont répondu au Vox Pop et de courts vidéos seront diffusés cet été.

 

1er juin: Rassemblement de fin de campagne

Nous avons célébré les 12 actions de la campagne le 1er juin à l’occasion du début de la Semaine québécoise des personnes handicapées (SQPH). Initialement prévu dans un parc, la météo nous a obligé à tenir l’événement à l’intérieur. Près d’un centaine de personnes sont passées et ont partagé ce moment de célébration. Nos portes-parole et les groupes qui appuient la campagne ont pu prendre la parole pour présenter leurs revendications. Les partis politiques avaient été invités à recevoir les revendications. Manon Massé de Québec Solidaire était présente et les revendications lui ont été remises. Pour les suites de la campagne, nous prévoyons des rencontres avec les partis et une action à l’automne, avant les élections, pour continuer à demander un réinvestissement majeur dans les programmes et services pour les personnes en situation de handicap et leurs proches.

 

Pour consulter toutes les photos et vidéos:

Galerie photo

Galerie vidéo

 

Pour consulter tous les articles, entrevues et communiqués:

Revue de presse